Qu’est ce que le coaching ?

Si vous êtes sur ce site, c’est que vous avez déjà entendu parler de cette pratique. Mais je trouve qu’il est bon de vous en donner une définition. On parle très souvent de coaching et ce dans de nombreux domaines : le sport, les vêtements (oohh ma chérie mais tu es ma-gni-fi-que !), la décoration intérieure ou encore l’alimentation. Là pas du tout, il s’agit ici de vous faire « grandir intérieurement ».

Le terme « coach » n’est pas français. Si l’on voulait utiliser un mot dans notre belle langue, on utiliserait celui de « cocher », vous savez celui qui conduit les voitures à cheval. L’image est plutôt bonne. En effet, le client commande un fiacre pour le conduire à la destination que ce dernier aura choisie.

Eh bien, un coaching, c’est un peu pareil. Il s’agit d’une ou plusieurs personnes (les coachings de groupe existent) qui ont envie de changements. Un coach, lui, va faire cheminer la personne vers son objectif. Il y a ici une notion importante qui est : la volonté de changer. Sans cela, le coaching ne sera pas efficace.

Au cours d’entretiens, le coaché va être accompagné vers la réalisation de son objectif. Ces entretiens se font de façon confidentielle. En effet, ce qui se passe en coaching reste en coaching. Cela permet d’établir une relation de confiance entre les deux parties et d’avancer rapidement.

Galilée, sans le savoir, a donné un autre aspect important du coaching en disant :

« On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre. ».

En effet, le coach ne joue pas le rôle d’un formateur avec une solution toute faite à appliquer. Non, c’est le client qui va trouver lui-même sa solution avec l’aide du coach. Il possède en lui toutes les ressources dont il a besoin, il a juste besoin d’aide pour les faire émerger. La solution dépend de la personne et n’est pas une recette magique.

Les images d’un chemin que l’on parcourt à deux ou d’une danse sont de belles représentations de ce que peut être le coaching.

Mais attention, un coach se doit d’avoir reçu une véritable formation. Il est bon aussi qu’il ait adhéré à un groupe de coach (EMCC, ICF, etc) et qu’il se fasse superviser. Qu’est ce donc que cette notion ?

La supervision est nécessaire aux coachs pour d’une part s’assurer que leur pratique est bonne et qu’ils ne fassent pas n’importe quoi avec leurs clients et d’autre part, pour évacuer la « charge » d’un coaching. Travailler sur les émotions est impactant aussi pour le coach.

Comment conclure ? En vous disant que le métier de coach est un très beau métier, qu’il permet des rencontres d-étonnantes et qu’il remet un peu « d’humain » dans notre monde…

Alors on y va ? 😉

Laisser un commentaire